Life Trough My Life

Empowering Community Through Online Learning

Juste une prière d’un fils congolais

à son Père,

                                         Dieu le Tout-Puissant

Oh mon Dieu Je m’adresse à toi ce matin suite à une si vive foi que J’ai toujours en toi. Une foi par laquelle  J’ai toujours réponse à mes questions. Tu ne m’as jamais déçu Papa, chaque fois quand Je viens vers toi, il ya une réponse qui m’attend bien qu’avant Je ne puisse présenter ma requête du jour. Et cela fait toujours confirmation dela relation que toi et moi avons. C’est par la foi que tu avais envoyé mon nom de “Jérémie” chez mes parents avant même ma conception par le biais de ton serviteur qui avait depuis si lors rejoint ton lieu celèste… Oh feu Pasteur Elie (Eliya) Lúpandé. L’homme qui par la foi avait prophétisé ma naissance quelques mois avant que Je ne soie même conçu.

Papa ce matin cette foi incontestable et irreversible que J’ai toujours me pousse à recourir vers toi avec cette autre requête laquelle depuis si longtemps fait l’épicentre de tourments de toute la nation congolaise. Père, c’est par un but que tu m’avais fait venir dans ce monde, un enfant né d’une famille de la tribu “Bembe” dans la province de sud kivu en République Démocratique du Congo. Tu savais bien qu’étant né congolais, J’aurais comme les autres enfants de ce monde droit à une vie digne d’humain. Le pays que tu m’avais donné devrait être si riche en potentialités et qu’il serait d’une si vaste étandue sur la surface dela terre. Tu l’avais tout fait pour que la nation congolaise soit unie en faisant regner une harmonie entre toutes les ethnies et trubies que tu avais rassemblées sur cette vaste étendue territoriale sur le continent africain. Par dessus-tout, Père, tu nous avais donné la faim et soif, le sentiments, le sens de te connaître toi étant le seul Dieu créateur du ciel et la terre et de toute l’humanité.

Ayant mis tous ces que tu avais vu utiles à la vie du peuple congolais, tu lui avais alors ordonné de vivre et de se réjouire de la merveille de Dieu. Et voilà aujourd’hui de tout c’est qu’on peut parler ou mentioner comme potentiel cela se trouve en République Démocratique du Congo. Avec tout cela, Père, tu savais aussi que tout le monde ne serait pas dirigeant de ce vaste paradis-sur-terre que tu avais créé au Coeur du continent africain. De ce fait il y aurait bien toujours des périodes ou des évenements comme celui que nous sommes en train de vivre en cette fin d’années 2011 pour le compte de la RD Congo. Le temps de se choisir un dirigeant, sachant bien que toute autorité vient de Dieu. Oui c’est sûr que tout pouvoir vient de l’Eternel. C’est toi, Papa, qui donne à chaque peuple un dirigeant et cela selon les étapes, périodes ou saisons. Et à chacun tu donne ne mission à accomplir pour son peuple.

Père, en ce moment où nous attendons patiemment le choix que t’as bien déjà fait pour la nation congolaise en conclusion des élections que tu as autorisées depuis hier, Je prie encore de proteger ton peuple. Le peuple que tu aime tant d’amour à tel enseigne que tu l’avait dotté d’un si beau pays. C’est par un amour incontestable, irreversible, imbrallable, imortel que tu aimes le peuple Congolais et c’est par cet amour même accompagné d’une large miséricorde et grâce que Je te supplie… Ô! Père de proteger le peuple congolais comme nous t’attendons nous présenter le choix de notre future dirigeant.

En plus Père celèste, Je te prie de nous donner une sagesse du ciel, un savoir qui nous permettra de connaître et accepter le fait que les élections sont un évenement qui passe et ça passe trop vite et que la vie ordinaire doit bien toujours continuer. Nous allons vivre dans une impasse, mais ne laisse pas que cette dernière puisse durer car elle est plus meurtrière si elle prend longtemps.

Merci Papa pour avoir entendu ma prière et volontiers de nous retourner la réponse que tu avais si longtemps preparée pour la nation congolaise. Père tu es si bon et à jamais tu reste bon… t’es merveilleux et personne, rien ne peut me separer de toi!!

Toi qui ne someilles ni ne dors, tu me reveilles quand Je m’en dors… Oh…tu es la merveille que J’adore!!

Mon coeur est disposé, que le dirigeant que mon Dieu vient de me choisir se mette prêt à me servir, à servir la nation congolaise… qu’il aie la sagesse et l’intelligeance de mettre en pratique la mission et la vision que son implanteur, le Dieu vivant, vient de lui confier pour la nation congolaise.

 

 Mwenebyake-Jérémie Nyamangyoku

 

 

 

La DEMOCRATIE, CHANSON MAL ENSEIGNEE PAR L’OCCIDENT ET MAL APPRISE EN AFRIQUUE

 Nous avons quitté nos pays en prenant le chemin de l’exile dans le but de savoir plus sur l’autre pour d’autres et certains dans le but d’avoir une vie sociale équilibrée, mais aussi pour certains c’est une question force majeure… ils ont été forcés de trouver refuge ailleurs. Mais combien d’entre nous aimons réellement la vie dans ces pays. Quand je me retrouve souvent dans les milieux d’immigrés j’attends cette chanson: Je souhaite retourner un jour au pays. Cette chanson n’est pas africaine seulement, elle est la chanson de la plupart des immigrés qu’il soit d’Afrique, d’Amérique latine, du Moyen Orient ou d’Europe de l’Est. La chanson traduit l’amertume, la frustration et le regret d’être là où on sent encore l’oppression. Mais il y a des races de personnes qui eux n’ont aucun remord ni même aucun regret d’être là où ils sont. Ceux-là sont même prêts à aider l’oppresseur à faire de leur case au village la maison des funérailles des frères tués par la bombe.

Lorsqu’il ya élections on a toujours espoir que ces dernières devraient se dérouler selon la démocratie du soleil pas selon la démocratie de la torche.

J’appelle la démocratie de la torche cette démocratie de l’occident qui décide qui doit être le leader, le représentant, le porte-parole de la société africaine. La démocratie de la torche est vivante dans des pays comme le Rwanda où un pays qui a connu une histoire si horrible entre les deux ethnies voit un président d’une ethinie minoritaire et presume source des atrocités qu’avait connues le pays est toujours élu à plus de 80% de suffrages. En Ouganda où l’ancien maquisar devenu ami intime del’occident ne fait qu’amander la constitution chaque fois quand on se raproche des élections pour se dotter d’autres mandats. Ce qui est evident dans tous les pays où règne la démocratie dela torche les élections se tiennent dans des climats apaisé, selon les soient-disant observateurs internationaux.

Parlons en un peu, la définition dela démocratie en elle même n’est-ce pa sle pouvoir du peuple par le peupe et pour le peuple? Ceci ne décrit pas qui est bon ou mûr pour diriger, il est tout simplement dit, pouvoir du peuple par le peupe et pour le peuple. Autrement dit, le pouvoir dela majorité. On s’embarque au boord dela majorité. Pour l’example du Rwanda, honêtement parlant, si le peuple est libre de se choisir un dirigeant, croyez-vous que les hutus majoritaires peuvent élire un tutsi comme président tenant compte de tout ce qui s’était passé en 1994? Pour simple raison de repraisailles, il simple pour ceux-ci de se trouver quelqu’un dans la rue il suffit qu’il soit de leur ethnie majoritaire.

Alors quel sens à cette démocratie que nous sommes obliges de chanter aujourd’hui. Ne trouvez-vous pas que la définition dela démocratie reste et restera toujours mystérieuse? Tout le monde à mon avis peut se faire une définition de ce terme mal appris aux africains. A mon avis,  la démocratie n’est autre qu’une chanson composée et chantée en Occident, puis enseignée dans les restes du globe.

Une chanson que l’Afrique a eu difficile à apprendre et qui est, il faut le dire, une de raisons maitresses de la destabilisation du continent mère. Nombreux ont enpoisoné des nations au nom de cette belle chanson. Elle est belle, bonne, agréable et pleine d’igredients pour la santé de tous; malheureusement certains n’ont pas voulu l’entendre chantée, les autres l’ont bien abusée.

On dit toujours que la patience est une vertue, on voit sur le continent des plaies en train de se guerrir. La belle chanson malentendue et mal comprise sur le continent fait raisonner un bel écho dans nos montagnes. Mais la question me reste toujours est-ce que cette démoratie est une réalité ou elle sera toujours une mythe pour le continent Africain??

Qu’en ditez-vous les amis?

Mwenebyake-Jérémie Nyamangyoku  

________________________________________________________________________________________________

 

 

ELECTIONS - VOTES - LES RIRES DES OISEAUX!!

 Chers frères et soeurs, Je suis encore une fois heureux de vous retrouver aujourd’hui, malheureusement (permettez-moi de le dire ainsi) pour parler de ces élections si anticipées dans notre cher pays. Depuis le début des campagnes électorales Je me suis decidé de garder mon opinion à moi-même, une chose que J’ai crue n’aurait pas derangé personne et Je me serais reservé beaucoup d’énergies et me sauvegardé d’une crise si pas cardiaque, alors pencréatique <<>>.

 A moins d’une semaine des élections, le peuple souverain congolais ne sait pas jusqu’ici qui de ces onze candidats pause pour porteur de message nationaliste que Néhémie (pour ne pas parler de Moїse qui n’avait même pas foulé le sol dela soit-disant terre promise) avait apporté aux enfants d’Israëls. Un message qui n’était seulement de simple parole de bouche à l’Oreille, mais un message de rêve fait tangible par les actions mises en oeuvre par le même porteur du dit message.

A moins d’une semaine des élections les candidats se cherchent encore de quoi duper le peuple congolais avec. Ce peuple une fois portrait fier, plein d’unité et libre à jamais. Un peuple souverain aujourd’hui devenu vase rempli de toutes sortes des moqueries que la planète puisse connaître. Peuple à qui revient la fameuse expression: “mendiant assis sur un lingot d’or”. Ce peuple qui a été systématiquement massacré, génocidé… qui peut oublier la fameuse guerre de “kisangani” entre deux armées de deux Etats souverains dans un autre Etat souverain en complot pour exterminer le peuple Congolais. Ce peuple qui attend patiemment avec Oreilles et Yeux ouverts pour respectivement écouter et voir leur Néhémie et lui faire son allégeance…mais tout c’est qu’on lui chante pour le moment sont des cantiques des rénards devant les corbeaux… Oh… quelles saletés, quelles bêtises.

Joseph Kabila Kabange:

à Goma – “J’ai une dette envers vous. Sciemment, je reconnais cela et je vous prie de me faire un autre mendat pour que Je puisse m’aquitter de cette dette que J’ai envers vous”… n’est-ce pas que n’importe qui peut s’éclater de rire par ces propos d’un candidat à la présidence et à sa propre succession? Qulequ’un qui pretend vouloir s’aquitter d’une dette en emprintant des sous à la même personne qu’il doit. Si c’est ne pas vouloir expressement injurier l’autrui, donc c’est le prendre pour fou!

À Bunia: “Je vous prie de me preter vos voix et Ituri deviendra province, ça je vous le jure”. Toujours le candidat numéro trios ( No.3). si un president sortant doit troquer les voix d’une partie dela population de son pays par l’accession de leur district au status de province, que fera-t-il pour les autres districts si grand que celui là, et peut-être plus grand que leleur. On le Tanganyika avec chez-lieu “Kalemie” qui un grand district et voudra aussi un jour se voir devenir province. Faudrait-il dire que leur tour viendra en 2016?

A mon avis, ces deux promesses par le candidat numéro 3 montre l’image quelqu’un qui était loin dans son someil et vient d’être réveuillé par Je ne sais qui dans sa garde et lui dit qu’il était bien déjà pour ses courses… viola sans regarder et controller quoi faut-il porter, il prend tout avec lui et s’en va et dit aux siens, Je reviendrait dans quelques instants.

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba:

A Johannesbourg: “le chef d’Etat est celui qui est aimé par le peuple qu’il est en train de gouverné. Tout le peuple s’est bien réuni derière moi… donc Je suis le chef de l’Etat”. Pour moi ça ce n’est même manger les blés dans l’herbe comme on dit, mais une erreur par un chasseur qui confond le leopard au chacal, et le crocodile àla salamander. Quelque soit la rétoirique derière ces propos, dans n’imorte quell Etat, cela peut être pris trahison et vous coûter voire la vie. Tout Etat ne peut qu’avoir un et un seul dirigeant Durant un certain mendat donné. Et jamais on ne peut avoir loup conduire une seule charette à la fois dans les directions opposées.

A Kisangani: “si vos camarades ne sont pas liberés, Je demande d’aller briser les prisons et les récuper… si un militaire vous harasse, il faut le batter, le tabasser. Même s’il prend refuge dans le camp, souivez-le et retirez le delà…” lorsqu’on veut construire un Etat de droit et de libertée Je ne crois pas que ces propos soient des chapitres d’introduction si non c’est la travestie d’une république démocratique par la république bananière.

A mon avis  le veteran opposant vient encore de défaire son image. En ce moment où il pourrait bénéficier de l’incertitude couverte d’une déception du peuple qui pourrait l’imposer de se voter aveuglement qui que se soit seulement au nom du changement.

Vital Kamereh:

Celui-ci se cherche bien à faire miraculeusement une combinaison dela musique rumba congolaise avec une dance “Samba” brésilienne. Pour la majorité dela population congolaise, cette combinaison est si confuse pour dire le moins et que tout le monde a peur de ne pas être pris à contre pieds. Bien ces deux vaste étandue de terre puisse se trouver de travers les deux rives de l’océan atlentique, ayant aussi en commun bon nombre des aspects tant géologiques que géographiques les risques sont que la musique chantée de ce côté puisse bien se jouer avec le style de l’autre côté de l’océan. Il est toujours si bien de faire les benchmarking,  mais je crois une campagne présidentielle ne peut pas se tourner autour des emprints don’t on ignore les rétombées de l’implimentation.

A mon avis, bien que Kamereh s’est ouvertement et clairement proclamé adepte et gradué du college “Lula da Silva” du Brésil, il est encore très loin d’être confié un mendat de dirigier toute une république comme la RD Congo. Cela étant, je crois aussi de tous les candidats, il est celui qui peut bien par le benefice de doute, s’accumuler d’une confiance dans la majorité de la population congolaise en classe montante. Les jeunes professionels peuvent se trouver dans lui une personne à risquer avec au courant des quelques cinq ans à venir et attendre s’évaluer.

A quatre jours des élections, le people souverain Congolais ne sait pas qui est digne de bénéficier de sa confiance pour les jours, les années, une lustre à venir.  Une chose, ce pendant, doit être compris de tous ces prétendants… nous n’avons pas besoin de descendre dans la rue pour installer qui que se soit au foteuil dela république. Le peuple souverain Congolais a perdu depuis les débuts des atrocités plus de six million (6 million) des vies humaines. Nous ne voulons pas entendre ces gens qui appellent à une éventuelle descente dans les rues lors des éventualités.

Que celui qui dela chance gagne, pour ne pas dire que le meuilleur gagne car il n’y en a pas.

Et que dieu bénisse la République Démocratique du Congo.

Par Mwenebyake-Jérémie NYAMANGYOKU

 

_______________________________________________________________________________________________

Welcome à tous et à toutes

Très de vous retrouver encore une fois aujourd’hui mes chers frères et soeurs.

Après une période de silence tellement indépendente de ma volontée, Je viens en fin de vous retrouver et me decide de ne vous avoir plus laissé comme ça. Je remerci encore une fois très sincèrement le sentiment, le courage qui vous anime à consacrer quelques minutes de votre précieux temps pour me visiter. Mon souhait est que vous passerez un très moment naviguant dans mon site et vous trouverez des articles qui vont interesser tant votre intellecte que votre passion.

Il est vrai que notre cher continent traverse des périodes difficiles et connaît des événements de différentes sortes. Des actes terroristes aux actions philanthropiques; en passant par des maladies épidémiques: le malaria, malnutrition, cancer, tuberculose…et surtout leur grande soeur SIDA. Celle-ci ayant ravagé le continent il ya plus de trente ans déjà faisant de millions de morts. Et sans oulbier les guerres civiles et conflits ethniques qui ne cessent de poussent de-ça de-là. Une chose que Je crois bien certain est le dicton que nous avaient laissé nos ailleux qui dit Je cite: “que longue soit la nuit, le jour viendra”. Il fait toujours plus sombre lorsque l’aube approche, on dit aussi. Une lumière s’annonce aubout du tunnel.

Comme  il est bien connu que l’Afrique est le berceau de l’humanité, c’est en Afrique aussi qu’a commencé le “printemps arabe”. Le peuple africain se défait bien petit à petit des conflits armés et nous avons vu les peuples du Sud Soudan se choisir le destin de leur nation par la voie des urnes. Le peuple Ivoirien a choisi de mettre fin à leur misérable décennie des conflits stupides par la voie des urnes aussi.

Petit à petit l’oiseau fait son nud, dit-on. Et bien, pas à pas l’Afrique se ramène à la raison. A mon avis nouvel étape, la maintenance de la démocratie que nous sommes en train de bâtir, fondée sur la bonne gouvernance; la gestion et la distribution équitable de nos resoures. Viola le moteur qui nous poussera vers la victoire contre les épidémies qui nous font rage depuis tant des décennies. Pour moi, ceci est un des moyens de mettre la machine africaine aux sentiers du développement que nous chante presque tout le monde.

Je crois à une Afrique sans conflit armé ni guerre ethnique, une Afrique à un nombre des réfugiés reduit presqu’à néant, une Afrique qui a mitigé l’impacte du SIDA, une Afrique digne d’être le berceau de l’humanité! La croyance et l’espoir, d’après moi, font le fuel dela vie humaine. Sans l’espoir l’existance n’a aucun sens, et sans la croyance l’espoir n’existerait jamais.

 Comme Je l’ai dit dans les lignes dessu, je suis encore une fois ravi de vous retrouver et Je vous prie de pouvoir me parder d’avoir été un peu siliencieux pour le derniers temps et Je vous promets de vous tenir informer sur tout c’est qui se développe sur le continent et ensemble nous allons toujours partager les pensées et opinions. Soyez tuoujrs libre de commenter sur tout ce que vous trouver ou lisez dans ce site ensemble Je crois que nous allons aussi chercher à toujours faire mieux.

 Bonne journé et mes sentiments les plus sincères

Sometimes the best thing to do is the hardest thing you ever done

For any communication, please kindly check my "Contact" page!